Liste

Jean-Jacques Gailliard Belgique / 1890 - 1976
La colonne de Mercure (1923)

 

Exposition
"Tentoonstelling van werken van de Belgische schilders Maurits Cantens en Jean-Jacques Gailliard" Beneluxhuis, Den Haag 1958
"Jean-Jacques Gailliard. Oeuvres de 1920 à 1930. Passé simple et Futur antérieur" Au cheval de verre, Bruxelles 1958, cat. no. 7
"Jean-Jacques Gailliard. Mon langage, c'est la joie" Stadhuis van Sint-Gillis, Bruxelles 1961, cat. no. 8
"Jean-Jacques Gailliard. En l'honneur d'un des grands maîtres surimpressionnistes de la peinture belge" Gal. van de XXste eeuw, Anvers 1972
"Le plastique pure belge autour de Pierre-Louis Flouquet" Gal. Armorial, Bruxelles 1977
"Jean-Jacques Gailliard. Les jeux de l'abstrait entre 1920 et 1930" Gal. Armorial, Bruxelles 1979, cat. no. 10
"Jean-Jacques Gailliard (1890-1976)" MRBAB, Bruxelles 1989, cat. no. 20, ill. sur la couverture & p. 36, 43
Littérature
"Jean-Jacques Gailliard. Les jeux de l'abstrait 1920-1930" Xavier Canonne, Anvers 2017, Cahier N°1 "De l'abstrait", p. 19 ill. du dessin et mention de la peinture
LA PEINTURE EST UN JEU

La peinture est un jeu pour Jean-Jacques Gailliard. Un jeu de ses mains et de son esprit, dans lequel s'entrelacent l'intérieur et l'extérieur. Pour lui la peinture était la synthèse du matériel et du spirituel. Un coup de pinceau taché et des tons chauds et terreux soulignent la matérialité de la peinture. Son aventure abstraite ne débouche pas sur une géométrie frigide, comme celle de ses collègues. Sa géométrie est rêveuse, lâche et imaginative. Une abstraction surréaliste qui relie la nature et l'imagination.

 was added to your favorites.

résultat résultats

Cette page utilise des cookies. En utilisant cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies. Êtes-vous d'accord?  Oui / Non   (Plus d’informations)