Eugeen Van Mieghem - du 11 octobre au 4 novembre 2017 inclus

Van Mieghem est connu auprès des critiques d'art, des collectionneurs et des amateurs d'art en tant qu'artiste fortement connecté au mouvement socio-réaliste du 19ème siècle.
Nous retrouvons la représentation du prolétariat dans des œuvres d'artistes belges et internationaux tels que Eugène Laermans, Constantin Meunier, Leon Frédéric, Honoré Daumier et Henri de Toulouse-Lautrec.
L'artiste montre dans ses oeuvres un très grand intérêt pour la vie telle qu'elle se déroule dans son voisinage immédiat. Les habitants de la ville d'Anvers, les quais, mais également sa femme et son fils font souvent l'objet de ses peintures et dessins. L'oeuvre «Augustine avec le petit Eugeen» avec au fond le port d'Anvers peut donc être considérée comme une synthèse des différents intérêts du peintre.

La Fondation Van Mieghem n'a pu répertorier que trois peintures avec un portrait d'Augustine.
Cette oeuvre impressionniste provient de l'ancienne collection du peintre Alfons Van Beurden (1878-1962), un ami de Van Mieghem. Il acheta l'œuvre en 1903 lors de la 3ème exposition du groupe «Eenigen» (Cercle royal artistique, Anvers 28 mai -7 juin) où EVM participa avec 11 numéros. La famille Van Beurden l'a conservée pendant plus de 100 ans. Le chef-d’œuvre a récemment pu être admiré dans la rétrospective EVM au Musée de Flandre à Cassel (France, près de Lille).

Augustine Pautre
Augustine Pautre est née à  Bruxelles le 22 décembre 1880, mais à cause des origines de son père Henri, elle possédait la nationalité suisse. Henri quitta sa ville natale Estavayer-le-Lac vers 1870 pour s'installer dans la capitale belge. Avec sa femme Maria De Meyer (née à Merksem), il y exploita un cabaret à la Rue des Bouchers numéro 3. La famille n'avait qu'un seul enfant: Augustine. Après la mort de son mari, Maria De Meyer a déménagé avec sa mère âgée et sa fille à Anvers, où Augustine fut inscrite en 1898 à l'Académie d'Anvers dans la classe «Dessin d'après buste». Elle avait alors 17 ans et se faisait appeler «artiste peintre». Peu de temps après, elle fit connaissance avec Eugeen Van Mieghem, qu'elle épousa le 28 janvier 1902. Le 11 novembre de cette année, leur seul enfant est né: Eugeen junior. Augustine et Eugeen junior ont formé une source d'inspiration importante pour toute une série de portraits intimistes que l'artiste a dessiné.
Sur le plan financier, le couple d'artistes connut des temps durs. Pour subvenir à leurs besoins, Van Mieghem laissa poser sa femme dès octobre 1904 comme modèle pour ses amis peintres (e.a. J. Posenaer, E. Gastemans, A. Van Beurden et J. De Graef). Début 1905 Augustine devint gravement malade (tuberculose) et le 12 mars 1905 elle mourut à l'âge de 24 ans. Le processus pathologique de la maladie d'Augustine eut un impact sur les dessins émouvants que l'artiste a fait d'elle en cette période. Le cycle d'Augustine malade fut exposé il y a quelques années à l'Institut Néerlandais (Paris), au Rembrandthuis (Amsterdam) ainsi qu'au Musée Mayer van den Bergh (Anvers). Les critiques d'art comparent cette série particulièrement marquante à des œuvres similaires de Ferdinand Hodler (1853-1918) et réfèrent à l'influence de Rembrandt (Saskia malade) et de Munch (le portrait de Sophie Munch mourant de la tuberculose).
Gunnar Sorensen (conservateur du Musée Munch à Oslo) signala l'influence de Munch sur les premières œuvres de Eugeen Van Mieghem qui avait vu en 1897 une dizaine d'œuvres de l'artiste norvégien au Salon de la Libre Esthétique à Bruxelles. A cause de l'intérêt littéraire de Van Mieghem, on ne peut également pas exclure l'influence sur ses dessins de l'écrivain américain Edgar Allan Poe (1809-1849) qui décrit dans différents récits la lutte vaine de sa femme Virginia contre la tuberculose.

Salle de vente et Galerie De Vuyst vous invite le dimanche 15 octobre (11 h) au vernissage suivi de réception de l'exposition.
L'introduction à cette exposition sera faite par M. Erwin Joos, conservateur du Musée Eugeen Van Mieghem et auteur du livre «Augustine Pautre» (2015). Toutes les œuvres exposées sont reproduites dans le livre
«Augustine Pautre », cette publication peut dès lors être considérée comme catalogue de cette exposition.
EXPOSITION
11 octobre – 18 octobre
tous les jours de 10-12 et 14-20 h
le dimanche et le lundi également

24 octobre – 4 novembre
du mardi au samedi de 10-12 et 14-18 h
fermée le dimanche et le lundi
 
Télécharger PDF

 was added to your favorites.

résultat résultats

Cette page utilise des cookies. En utilisant cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies. Êtes-vous d'accord?  Oui / Non   (Plus d’informations)