Détails

Huile sur isorel

Sig. '58

121 x 96 cm

Avec attestation d'authenticité par Octave Scheire

Littérature

"Het verschrikkelijke mooie leven. Roger Raveel. Schilderijen 1934-1967" Bernard Dewulf, Octave Scheire & Hans Sizoo, Ludion/Cera Foundation, Gand 2003, no. 199 ill.
"Roger Raveel. Het overzicht. Schilderijen 1934-2013" Octave Scheire e.a., Ludion, Anvers 2013, p. 63 ill.

Commentaire

Le bain de Raveel


Vers 1955, Roger Raveel commence à douter la manière dont il pourrait encore évoluer en tant que peintre. Son thème était fixé : ce serait toujours l'environnement immédiat où il vivait et de préférence le village de Machelen près de la Lys, où il est né, ainsi que les gens qu'il côtoyait quotidiennement, en particulier son père Gustaaf et sa femme Zulma. Mais Raveel s'interrogeait aussi sur la manière de peindre. N'était-il pas trop cérébral, trop formaliste ?

Selon ses propres mots, il a ensuite pris « un bain dans la réalité ». La reconnaissabilité immédiate des choses a disparu et a cédé la place à l'expérience des choses. Roger Raveel a ainsi connu sa période dite « abstraite » de 1956 à 1962 environ, dont le tableau Ruimte en beweging in een mens est un exemple caractéristique.

Octave Scheire

À découvrir

179_33_78

Roger Raveel

Tegenover het vlak (2007)

183_108_345

395. Roger Raveel

Landschap bij valavond (1975)

182_99_379

Roger Raveel

Boompje in schilderij-venster (1978)

181_194_594

564. Roger Raveel

Ziehier een mens (ii) (2005) - Een mens ten voeten uit (ii) (2005) - Geluk en gevaar (ii) (2005)

178_77_222

Roger Raveel

Zelfportret (1972)

179_33_79

Roger Raveel

Tegenover het vlak (2007)

180_65_146

262. Roger Raveel

Paysage avec laboureur (vers 1948)

179_33_80

Roger Raveel

Tegenover het vlak (2007)

179_33_77

Roger Raveel

Tegenover het vlak (2007)

01 / 09