Détails

Grès - Sculpture

Sig.

88 x 86 cm

Provenance

coll. Dr. Zenner, Gent (avant 1972)

Littérature

"George Minne" Leo van Puyvelde, Collection Les Contemporains, Bruxelles 1930, cf. cat. no. 115 (ill. d'une variante en plâtre)
"George Minne" Reeks Monographies de l'art belge, André De Ridder, Anvers 1947, cf. no. 24 ill.
(Monument à la mémoire de la reine Astrid, Anvers, variante)

Commentaire

Mère et enfant - Désire de paix

La mère intimement serre son enfant dans les bras. Ils forment un bloc monolithique, souligné par des contours élégants et minimalistes. Le corps partiel de la femme surgit du rocher. Son visage serein tourné haut vers le ciel, elle nous fait taire par son pouvoir évocateur. La mère, née de la terre, est un être sublime qui donne la vie.

George Minne a depuis longtemps rêvé de créer une oeuvre qui donne expression au désir général d'après-guerre d'une paix éternelle. Ses sentiments se reflètent dans le thème de la mère et de l'enfant: l'idéal de paix entre les gens.

Le projet pour un « monument de la paix » n'a jamais été réalisé. Minne a entrepris diverses études, à partir desquelles s'est développé le « Monument à la Reine Astrid » de 1936. Il a été inauguré en 1938 sur la Place Reine Astrid à Anvers en l'honneur de la reine adorée, qui a trouvé la mort dans un accident de voiture à l'âge de 29 ans. La sculpture évoque sa mémoire en tant que reine affectueuse, figure maternelle de tous les Belges. Elle a ensuite été transférée au parc de la ville, où elle a été inaugurée en 1949 et se trouve toujours.

À découvrir

181_45_142

230. George Minne

Mère et enfant (1935)

175_145_352

George Minne

Maternité

183_226_6870

130. George Minne

L'homme à l'outre (1897)

181_91_295
Nouveau

George Minne

Studie voor "De losser" (ca. 1913)

01 / 04